Le cap désormais mis sur l’international

Un an après sa première rentrée musicale, le label « Guru Records » tente le second coup. Il mettra à nouveau à laGAPbig disposition des mélomanes une dizaine de sonorités aux couleurs des grosses cylindrées de la musique africaine. Ce sera le vendredi 21 novembre 2008 prochain au Palais des Congrès de Cotonou.

Sessi T.
Il a ratissé large. Et il met le cap sur l’international. Après le succès promotionnel des artistes de la saison 2007,  faits en majorité de Béninois,  la maison de production « Guru Records » prend le large avec la signature d’artistes africains. Pour le compte de la saison 2008, on compte des signatures avec Petits Pays, Dali Kimoko et en toile de fond le Guinéen Cano, qui tend la main à la jeune étoile montante Fafa Ruffino. Au total, « Guru Records » offrira aux mélomanes béninois une dizaine de nouveautés au plan continental. En matière de représentation, un Béninois du monde du show biz en la personne de Hubert Quenum défendra désormais les couleurs de Guru Records en Europe. « Nous avons un contrat avec LC2 International, qui nous assure la promotion du côté des Etats-Unis » a fait entendre Prosper Gogognin Akouegnon, directeur général du label Guru.  C’est pourquoi,  un clin d’œil est fait à l’endroit des artistes de la diaspora béninoise. Des albums audio et audio de Kim Asas, de Patrick Ruffino et de Assoh Babylas. Il s’agit d’une nouvelle aventure, qui place cette jeune maison de production sur orbite, avec à la clé la distribution des artistes comme Sidney du Ghana, Petit Pays et Chantal Aissy du Cameroun et King nee du Togo.
« Nous avons invité des oreilles avertis de la musique à la cérémonie du vendredi prochain pour leur fait entendre ce que nous produisons au Bénin » a confié Monsieur Ahounoun, le directeur artistique et commercial de la structure. En terme de personnalité invité à la rentrée artistique du vendredi 21 novembre 2008 prochain on peut citer le commissaire général du festival panafricain de la musique (fespam) et les responsables  du Conseil africain de la musique.

Dans sa quête de restaurer la mémoire visuelle des artistes « monuments » de la chanson béninoise, le label confirmé « Guru Records » a réalisé des compilations vidéo à l’endroit des artistes comme GG Vickey, Assah Cica, et Sagbohan Danialou. Une compilation baptisée « houénouho ». Ce qui signifie en français « l’histoire ». Il s’agit pour cette maison de production musicale de contribuer à l’écriture et à l’archivage de l’histoire musicale de notre pays. Les nostalgiques reverrons l’adulé Vickey dans les titres comme « Gentleman GG Vickey et Vive les mariés ». La première femme de la musique moderne béninoise Edia Sophie fait aussi une cure de jouvence avec des clips vidéo, qui remet au goût du jour les anciennes gloires des ces stars qui ont fait la fierté du Bénin, jadis Dahomey. Cette compilation « Houénouho » offrira  aussi au public les belles de l’artiste de tous les âges Sagbohan Danialou. En dehors des aînés, des jeunes artistes en début de carrière donneront au public une autre compilation intitulée « Alafia », qui signifie la paix. On compte des jeunes pousses comme Djffa, Alena Tosleh, Kadya Mabei et Tolouwa Lashe.

Une place de choix a été aussi accordée à la musique traditionnelle béninoise. A cette rentrée les disques des artistes Adizé et Adisso seront mis à la disposition des amoureux de la musique traditionnelle. Comme rien n’est laissé au hasard dans la quête de la professionnalisation et le désir de satiation du public au niveau de cette structure de production musicale.