Bientôt un portail Internet pour la promotion de la culture béninoise

La culture de notre pays sera bientôt présente sur la toile mondiale. C’est la marche entreprise vendredi dernierArtb_nin par quelques acteurs culturels en collaboration étroite avec le Programme de soutien aux initiatives culturelles décentralisées au cours d’un atelier de validation de l’étude de réalisation de cet outil. C’était au siège du PSICD à Cotonou.

Sessi T.
www.artbenin.com. Voilà le point d’entrée dans l’univers des arts et de la culture au Bénin, dès que le processus de fabrication du site portail culturel sera terminé. Tel a été le choix des acteurs culturels présents vendredi 16 novembre 2007 dernier à l’atelier de validation de l’étude de faisabilité. Une action qui rentre dans la logique de la structuration du secteur culturel au Bénin et du renforcement de capacité des acteurs. L’un des objectifs du programme de soutien aux initiatives culturels décentralisées, sur la base de l’état des lieux réalisé en octobre 2006. L’objectif de ce portail culturel est d’offrir plus de visibilité aux acteurs culturels de notre pays en positionnant cet espace comme le carrefour des informations culturelles sur le Bénin. Un vœu qui doit se réaliser à partir d’une étude de faisabilité produite par l’agence Marion and Murphy Corporate (mmc). La séance de validation a permis aux acteurs culturels de compléter différents aspects non élucider de l’étude. Il s’agit de la charte graphique, du nom du site et des différents points d’entrée du site portail. Selon l’étude les créations artistiques seront mise en relief, ainsi que les différentes manifestations culturelles, qui meuble le show biz au Bénin. Par ailleurs, les différentes structures en charge de l’administration culturelle dans notre pays auront une visibilité avec un clin d’œil à tous les textes de lois régissant le domaine des arts et la culture. Un véritable carrefour d’informations en gestation pour le rayonnement du Bénin dans sa richesse et diversité culturelle. Par ailleurs, les questions relatives à la gestion et à la pérennisation de cet outil n’ont pas été occultées. Il est aussi possible pour chaque acteur culturel de disposer désormais avec ce portail culturel, un espace pour mettre en ligne ses données et son actualité.

Babacar_NdiayeAutant d’atouts, sur lesquels s’est appuyé Babacar Ndiaye, coordonnateur du programme, pour rappeler que la conception de ce portail répond fondamentalement aux besoins de visibilité des acteurs culturels sur Internet. Il a aussi émis le vœu  que les résolutions de l’atelier puissent contribuer à faire de cet outil la vitrine de la culture béninoise. Babacar Ndiaye a enfin lancé un appel aux acteurs culturels béninois de s’approprier le portail afin de le nourrir en informations afin qu’il devienne un véritable lieu de rencontre et d’échange.
Michel Nahoan, directeur de cabinet du ministère de la culture de l’artisanat et du tourisme, a indiqué pour sa part que la culture reste le moteur de tout développement. Tout en confiant son impatience à recevoir les résolutions de l’atelier de validation, le directeur de cabinet a souligné tout l’attachement du gouvernement à la promotion et au rayonnement de la culture béninoise en Afrique et dans le monde.