2è Forum d’affaire et de coopération économique Alabama- Bénin

La participation de la délégation béninoise suspendue

Du 25 au 31 octobre 2006 doit se tenir à Alabama aux Etats Unis, la deuxième édition du forum d’affaire et de coopération économique entre  la diaspora noire et le Bénin. Autorisée en conseil des ministres la délégation que devrait conduire le ministre de la culture vient encore d’être suspendue pour des raisons non encore connues.

Sessi T.

Le Bénin répondra absent à la deuxième édition du forum d’affaire et de coopération économique Alabama-Bénin. Ainsi vient de décider le gouvernement béninois par une correspondance en date du 20 octobre 2006. Cependant, la participation d’une délégation béninoise chargée de faire  la  promotion artistique, culturelle et économique de notre pays a été autorisée en conseil des ministres en sa séance du 11 octobre dernier. Fort de cette  décision les artistes et autres membres de la délégation ont dû faire déjà des réservations et autres préparatifs dans le but de rehausser les couleurs de notre pays dans cette sphère de la diaspora noire américaine. Dans cette optique, le gouvernement a instruit formellement le ministre de la culture, qui devrait conduire la délégation béninoise de « faire la promotion culturelle et artistique du Bénin à ce forum ».

Devant cette suspension, il est clair qu’un coup dur vient d’être donné à cette jeune coopération qui vient de naître entre notre pays et l’Etat d’Alabama. On peut se demander aussi si de pareille décision est de nature à encourager le processus de développement culturel dans notre pays. Surtout quand on sait que le fait d’avoir mis  le département de la culture dans le giron des sports et loisirs était considéré par nombre d’artistes comme un manque d’intérêt du gouvernement du changement pour la promotion culturelle de notre pays. L’autre fait qui dénote du désintérêt du gouvernement reste le budget 2007 voté pour la culture en 2007 et qui fait 0.14% du budget total de l’Etat.

On rappelle que l’initiative du forum est née avec le processus  de la « Réconciliation et développement » démarré avec la diaspora noire par notre pays depuis la conférence des leaders sur la réconciliation et le pardon tenu à Cotonou du 1er au 05 décembre 1999. Suite à cette conférence les leaders politiques, les hommes de foi et de culture ont pris des résolutions dont entre autres la tenue annuelle du festival « Gospels et Racines » et le forum d’affaire  et de coopération, qui reste une matérialisation  au plan économique de la dynamique de réconciliation et de développement entre le Bénin et la diaspora douloureuse.  Ce forum prend en compte cinq domaines dont l’agriculture, les finances et la manufacture, l’éducation et la coopération municipale. En attendant toutes autres explications sur la non participation du Bénin à cette importante rencontre, on espère que la main de la diaspora sera toujours tendue pour accepter le pardon et accompagner le processus de développement de notre pays.

montcho_theophile